DOC

DOSSIER

By Amy Kelly,2014-06-26 20:03
8 views 0
DOSSIER ...

MI-PARCOURS

EA 3738

Recherche Lyon-Sud Commission scientifique Faculté FNG 10/02/2005.

    L’EA 3738 a été crée au 1 janvier 2003.

    Elle comportait initialement 3 équipes (équipe 1 : ciblage thérapeutique chirurgical et

    carcinoses péritonéales équipe 2 : ciblage thérapeutique chimique et apport de la

    pharmacocinétique et et des modèles de population équipe 3 : ciblage thérapeutique par agents

    physiques).

    En 2004, en accord avec le Conseil scientifique de l’UCBL, l’EA 3738 a accueilli une quatrième équipe, celle de Claire Rodriguez Lafrasse, sur la thématique ?? radiobiologie cellulaire et

    moléculaire ?

    Compte tenu des travaux de restructuration en cours dans l’UFR Lyon-Sud, les équipes ne disposaient pas de locaux. Cependant, l’équipe 1 a pu bénéficier de l’aide logistique de l’Inserm 407

    de M.Benahmed (animalerie, cultures cellulaires, prêt occasionnel d’une technicienne) ; l’équipe 2 a bénéficier de l’aide logistique de la CNRS 5558 (JP Flandrois) qui a mis à sa disposition une salle de 25 m? pour installer Brigitte Tranchand (pharmacocinétique) et Pascal Girard (CR Inserm). Enfin,

    l’équipe 4 a pu bénéficier d’une installation temporaire dans des locaux de l’UFR Lyon Sud (80 m?). Le chantier de ? restructuration Lyon Sud ? a débuté au 3 janvier 2005 : le phasage permet

    d’envisager les installations suivantes :

    - l’équipe 2 disposera de ses locaux au 30.06.2005.

    - l’équipe 4 disposera de ses locaux au 31.12.2005.

    - l’équipe 1 disposera de l’animalerie commune et de la salle de chirurgie du petit

    animal au 15.02.2006.

    La volonté de l’ensemble des chercheurs et enseignants-chercheurs engagés dans l’EA 3738 est de poursuivre leurs activités de recherche lors du prochain quadriennal. La jeunesse de l’équipe

    (l’EA 3738 n’a que deux années d’existence) et le dynamisme dont elle a fait preuve depuis deux

    années (voir productions scientifiques en annexe) montrent le fort engagement de chacun de ses

    membres.

    A ce jour, le calendrier des opérations de restructuration de l’UFR Lyon Sud a fait que l’EA 3738 n’a pas encore pu bénéficier d’une unité géographique de lieu de travail. La multiplication des rencontres

    inter équipes a permis de maintenir la cohésion et de favoriser les travaux communs.

    Des évolutions et des transformations de cette équipe semblent envisageables: cependant, modifier

    actuellement une équipe âgée de deux années, ayant fait preuve au travers de sa production

    scientifique d’une véritable volonté de recherche, nous paraît un peu précoce. Néanmoins, nous

    restons parfaitement ouvert à de nouvelles possibilités : contractualisation mixte avec l’UCBL et les

    HCL (si la possibilité devenait réelle), ou contractualisation plus large (UCBL, HCL et EPST : des

    rendez vous ont été organisés dans ce sens par le Pr L.Collet, président de la Commission

    Scientifique de l’UFR Lyon Sud)

    BILAN SCIENTIFIQUE A MI PARCOURS

    Extraits de la réunion du 22 janvier 2005

INTRODUCTION (Pr François Noël GILLY)

     Introduction portant sur les publications marquantes de ces deux premières années : J.Clin

    Oncol, Lancet, Cancer Res, Ann Surg….

BILAN EQUIPE 1 (Dr Olivier GLEHEN)

     Travaux expérimentaux : l’équipe 1 a pu mettre au point un nouveau modèle animal de

    carcinose péritonéal chez le rat, avec un taux de développement de carcinoses constant et important

    (97%). Ce modèle a permis de tester l’irinotecan en condition de CHIP et de péritonectomie, ainsi que

    le DMTA (Diméthyl-Thioampa), une drogue inductrice d’apoptose in vivo. Enfin, dans le cadre d’une collaboration avec l’Inserm 503 (F Bérard, JF Nicolas), une étude d’hapténisation des cellules tumorales de carcinose d’origine digestive et ovarienne a été menée :

    cette étude a conduit à une collaboration forte avec la société Génopoietics et à la mise en place

    actuelle d’un essai de phase I.

    (Ces travaux se sont déroulés dans le cadre des DEA de Alice Cénédèse, d’Eddy Cotte, de Sébastien

    Lepage)

    Enfin, sur Saint Etienne, poursuite en collaboration avec l’ESNM de la mise au point des modèles

    mathématiques thermiques (K.Szafnicki).

     Recherche clinique : l’équipe 1 a développé considérablement ses collaborations avec le NCI

    de Washington, comme en témoignent les publications réalisées (O Glehen). Plusieurs études de

    phase II et III ont pu être finalisées et publiées (J.Clin.Oncol), ainsi qu’une étude multicentrique internationale regroupant l’ensemble des centres de prise en charge des carcinoses. Enfin, dans le

    cadre d’une collaboration avec les imageurs (radiologie et médecine nucléaire), des études de

    concordance IRM/Pet Scan et grade histologique des carcinoses sont en cours de publication (A

    Bonmartin, O Pellet, PJ Valette, A Van Tran Minh).

     Mise au point technologique et Valorisation : Homologation CEE du Cavitherm obtenue en

    décembre 2004. Poursuite de la formation des équipes nationales et internationales (contrat du Dr

    Sayag Beaujard avec les HCL pour activités de formation hors région), poursuite de la collaboration

    avec la Société EFS.

     Projets : Poursuite des études cliniques (EVOCAPE III en collaboration avec Grenoble C

    Arvieux, Saint Etienne J Porcheron, Strasbourg C.Brigand et Paris PH.Cugnenc Essai péritonectomie-CHIP dans les carcinoses ovariennes Essai de l’Irinotecan en condition de CHIP –

    Essai de vaccination antitumorale ) ; Poursuite des travaux de recherche expérimentale (modélisation

    de la pharmacocinétique de la voie intra péritonéale en condition de CHIP Expression de MUC 2 dans les pseudo myxomes A Charrie)

BILAN EQUIPE 2 (Pr Gilles Freyer)

     Les travaux de l’équipe 2 portent sur 3 volets : des études cliniques (V.Trillet Lenoir, G Freyer), des travaux plus fondamentaux sur la modélisation et des travaux en collaboration avec

    l’industrie. Plusieurs études de phase I-II ont été menées à bien avec publications (J.Clin Oncol), ainsi

    que sur la modélisation pharmacocinétique (en particulier pour l’Epirubicine et le Docetaxel).

    Etudes cliniques :

    ? 2 essais portant sur l’étude descriptive ouverte de corrélation PK-PD de l’étoposide,

    avec analyse de la survie dans le cancer du poumon à petites cellules (étude finie, en

    cours d’analyse), et chez des patient(e)s atteint(e)s de lymphome agressif en rechute

    (étude en cours).

    ? 1 étude dans le cancer colorectal métastatique traité par irinotécan-5FU est mise en

    place dans le but de définir les marqueurs pharmacogénomiques (TS et UGT1A1)

    permettant de sélectionner les patients potentiellement bon répondeurs, et adapter les

    doses pour optimiser le rapport bénéfice/risque

    ? 1 essai dans le cancer du sein traité par taxotère-épirubicine, afin de valider un nouvel

    outil d’adaptation de osologies utilisant des modèles formels PK-PD pour densifier la

    chimiothérapie.

    Modélisation plus formelle : Diverses études sont en cours et font l’objet de travaux de thèse

    et de stage pour des étudiants en Master 2 et DEA (B Tranchand, P Girard). Il s’agit

    notamment de

    ? La mise en place d’outils de valiadtion des modèles PK-PD de population ( C Dartois)

    ? L’analyse PK-PD de population de l’irinotécan (C. Mercier)

    ? la modélisation de la toxicité hématologique après traitement par haute doses, sans

    utiliser l’information obtenue par la pharmacocinétique, donc ne nécessitant pas de

    prélèvements sanguins (D. Testart)

    ? l’étude de l’impact de la non-observance sur la toxicité et l’efficacité d’une

    chimiothérapie orale (E. Hénin)

    ? La modélisation de la PK des médicaments administrés lors de CHIP (E. Cotte) en

    collaboration avec l’équipe 1

    Valorisation industrielle : Des contrats de collaboration ont pu être signés avec l’industrie (en

    particulier Servier, Aventis, Roche,…) pour le développement

    d’études pré cliniques de pharmacocinétiques.

     Enfin, la poursuite de la forte collaboration avec l’équipe de Milano à Nice a permis de montrer

    de fortes interactions entre pharmacocinétique et pharmacogénomique (dans le cadre de la réponse

    tumorale comme de la prédiction de toxicité).

    BILAN EQUIPE 3 (Pr F.Mornex, Pr.C.Letoublon, présentation par Dr Olivier Chapet)

     Ciblage thérapeutique et radiothérapie : Développement des essais cliniques dans le domaine

    de l’association radio et chimiothérapie, mais aussi développement des techniques de radiothérapie

    conformationnelles et des techniques de ? targetting ? (F.Mornex, O Chapet, P Romestaing). Enfin,

    sur le plan expérimental, l’implication des haplontes ATM dans la réparation post-radique de l’ADN a été mise en évidence (Cancer Res)

     Ciblage thérapeutique par radiofréquence : Ces thématiques très développées par les équipes

    de Grenoble et de Saint Etienne (C Letoublon, J Porcheron) sont maintenant à disposition des

    équipes lyonnaises et un essai prospectif est actuellement en phase d’inclusion sur les 3 CHU. Dans

    ce domaine, des collaborations se sont établies entre l’équipe 1 et l’équipe 3 afin de pouvoir évaluer la

    réponse tumorale histologique à ces destructions cellulaires par agents physiques (en particulier

    développement des marquages par annexine V au Tc99m pour l’apoptose – A Bonmartin, ML Biechlin).

     Ciblage thérapeutique génomique : Dans le domaine des cancers du pancréas et de la

    thyroïde, les membres de l’équipe 3 (C Partensky, JL Peix, JC Lifante) ont participé à la mise en évidence des altérations transcriptionnelles et post transcriptionnelles dans les cancers de la thyroïde

    (et aux conséquences dans le pronostic des cancers de l’enfant) et dans les tumeurs mucineuses intra

    ductales du pancréas.

     Ciblage des muqueuses à risque : Mise au point d’un modèle animal d’endobrachy-œsophage

    et évaluation actuellement en cours des altérations tissulaires et moléculaires induites par le reflux

    bilieux (JY Mabrut et J Baulieux).

EQUIPE 4 : (Pr C.Rodriguez-Lafrasse)

     Le contrat de partenariat signé avec le projet ETOILE a permis le financement de deux post-

    doctorants. Le programme de recherche du Laboratoire qui a démarré en juin 2004 est orienté autour

    de trois axes principaux qui concernent l’étude des mécanismes moléculaires impliqués dans la radio-résistance tumorale et le développement d’approches pharmacologiques, géniques ou physiques

    (hadrons) permettant d’augmenter l’effet létal du traitement par les rayons.

    - Caractérisation des mécanismes moléculaires impliqués dans la radiorésistance tumorale

    (par absence d’activation de la voie céramide) : A partir de lignées cellulaires tumorales humaines

    présentant une sensibilité graduelle aux radiations ionisantes, les travaux antérieurs du groupe ont

    permis d’établir que le céramide (sphingolipide impliqué dans la signalisation lipididque) pouvait être

    un marqueur de sensibilité à l’irradiation. Dans les lignées radio-sensibles Jurkat (leucémiques) et SCC61 (carcinome ORL), le céramide est le facteur déclenchant de l’altération des fonctions mitochondriales engageant définitivement les cellules vers la phase finale de l’apoptose. Par contre,

    dans les cellules radio-résistantes SQ20B (carcinome ORL), l’absence de production de céramide est

    couplée à l’absence de passage en apoptose des cellules. Trois compartiments sub-cellulaires sont

    principalement impliqués dans l’intégration des signaux qui conduisent à la mort par apoptose : les

    micro-domaines de la membrane plasmique, la mitochondrie et le noyau et font l’objet de

    développements spécifiques.

     - Potentialisation de l’apoptose radio-induite, par une modulation pharmacologique ou

    génique, afin de radiosensibiliser les cellules tumorales radiorésistantes : Deux stratégies ont été développées en parallèle : - Une approche pharmacologique originale composée de trois inhibiteurs

    du métabolisme du céramide qui, lorsqu’ils sont associés à une irradiation par photons, permettent de

    tuer les cellules tumorales initialement radiorésistantes. Le transfert du modèle sur souris nude ayant

    subit une greffe de cellules cancéreuses radiorésistantes est en cours. - Une approche génique par

    transfection du cDNA anti-sens ou siRNA de la protéine de choc thermique hsp27 a également montré

    un effet radiosensibilisant. Le transfert sur l’animal est également programmé.

    - Caractérisation des effet moléculaires des ions de TEL élevé (carbone, argon,…) sur des

    lignées cellulaires tumorales résistantes au photons : En vue d’une utilisation clinique des ions carbone, dans le cadre du projet ETOILE, et plus largement dans le projet européen ENLIGHT, il est

    apparu indispensable de valider le modèle mathématique prédictif de l’efficacité des ions (modèle

    LEM) pour un maximum de lignées tumorales. Le réseau européen permet de coordonner les études

    faites au niveau de chaque laboratoire. Les irradiations sont réalisées au Ganil à Caen et au GSI

    (Darmstadt, Allemagne) en collaboration avec les physiciens de l’IPNL. L’équipe est également

    impliquée dans la caractérisation des mécanismes moléculaires conduisant à la mort des cellules

    tumorales en réponse aux ions carbone, dans des modèles d’étude in vitro et in vivo. Le développement de ces deux aspects représente un pré-requis à la validation clinique de

    l'hadronthérapie.

.

    PUBLICATIONS EQUIPES LYON-SUD

    MI-PARCOURS

    2002 à 2004

    Equipe Nbre de Pub IF IF responsable EA 3738 200 430,067 229,178 EA 3737 84 374,792 185,007 EA 3091 57 108,615 48,867 Inserm 407 42 123,468 100,476 Cnrs Flandrois 8 19,97 19,97 Inrets 10 10,717 2,011 EA Dalery 19 30,194 28,048 TOTAL 420 1097,823 609,827

(2 Lancet, 2 Lancet Oncol, 1 NEJM, 1PNAS, 16 J.Clin.Oncol, 13 Blood, 1 Cancer Res, 3

    Gastroenterology, 2 Gut, 2 Endocrinology, 1 Mol.Biol.Cell,...)

Extrait du rapport de la Commission Scientifique UFR Lyon-Sud (Pr.L.Collet, janvier 2005)

    EA 3738 : CIBLAGE THERAPEUTIQUE EN ONCOLOGIE

    Ciblage Thérapeutique en Oncologie

    UFR Médecine Lyon Sud EA3738 MENRT Ciblage Thérap. en Oncologie

    Chemin du Grand Revoyet - Directeur : GILLY FRANÇOIS-NOËL BP12

    69921 OULLINS CEDEX

     francogi@lyon-sud.univ-lyon1.fr

    Téléphone : 04 78 86 13 75 Télécopie : 04 78 86 33 43 Mots-clés : cancérologie, Pharmacologie, Carcinoses, Radiothérapie

    EA 3738 CIBLAGE THERAPEUTIQUE en ONCOLOGIE

    Directeur : GILLY François-Noël

    Equipe 1 Equipe 2 Equipe 3 Equipe 4 Ciblage chirurgical et Ciblage Ciblage par agents Résistance

    carcinose pharmacocinétique et physiques cellulaire

    pharmacogénomique

    Directeur : Directeur : Directeurs : Directeur : Olivier GLEHEN Gilles FREYER Christian Claire

    (PHU) (PUPH) LETOUBLON RODRIGUEZ

    (PUPH-Grenoble) et LAFRASSE

    Françoise MORNEX (PUPH)

    (PUPH-Lyon) Thémes : Modélisation Thèmes : Modélisation Thèmes : Radiothérapie Thèmes : animale des carcinoses, mathématiques des conformationelle, Radiosensibilisation expérimentation in vitro chimiothérapies, radiofréquences des tumorale : et animale des CHIP, pharmacocinétique et métastases hépatiques, approches Transfert technologique pharmacogénomique des ciblage thyroîdien, moléculaire et (Cavitherm), études populations, études études cliniques thérapeutique cliniques, imagerie des cliniques

    carcinoses

    En cours : 3 PHRC et 1 En cours : 2 PHRC, 2 contrats En cours : 3 PHRC et 3 Contrat avec FITT, 1 contrat ARC LNCC et 1 ARC contrats LNCC ETOILE,

    fonctionnement + 2

    post-doc Gilly FN (PUPH Trillet-Lenoir V (PUPH Peix JL (PUPH Lyon Ardail D Lyon1) Baulieux J Lyon 1), Freyer G 1) Partensky C (MCUPH), (PUPH Lyon 1) Caillot (PUPH), Litor M, Tartas (PUPH Lyon 1) Rousson R JL (PUPH Lyon 1) S Bobin JY (PUPH (PUPH), Richard Porcheron J (PUPH, St Lyon1) Gouillat C M (PUPH) Etienne) Bonmartin A (PUPH Lyon 1) Tranchand B (Ingénieur Bionda C (AHU) (MCUPH Lyon 1) Tran Minh AV CLB)

    Charrie A (MCUPH (PUPH Lyon 1) Girard P (CR1 INSERM) Bodennec J Lyon 1) Berger N (MCUPH (MCF) Luxuan I (ARC) (?)

    Beaujard AC (PH-Lyon 1) Alphonse G (post-Gaget R, Avallet L

    HDR) François Y (PH-Romestaing P (PH-doc), Badie C Doctorant: Mercier C,

    HCL) Arvieux C (PH HCL) Bonvoisin S (post-doc) Dartois C

    Grenoble) Souquet PJ (PH-HCL) Adham M DEA: Cotte E

    (PH HCL) Guibert B (PH-HDR) Master 2 : Hénin E,

    (PH HCL) Sentenac I Testart D

    Szafnicki K (CR (Physicien-HCL) Master 1 : Maron X

    ENSM St Etienne) . Iatos : 1 Secrétaire 30% Doctorants : Mabrut, Doule R (IR EFS) Doctorants : Chapet, Moussata Pignatelli B (ARC) Hadchity E, DEA : Ollagne E, Doctorants : Mestrallet El Maalouf J Favrel V JP, Monneuse O DEA: Guezguez DEA : Lifante JC, A, Maalouf M Cenedese A, Lepage S Iatos : 1 Secrétaire Iatos : 1 Tech TP, Iatos : 1 Tech TP, 1 20% 1 Secrétaire TP, 1 Secrétaire 30% IATOS (50%)

PUBLICATIONS EA 3738 EQUIPE 1 2002 à 2004.51

    publications IF 105,732

    Auteur responsable (1, 2 ou der) IF 76,131

1 - Mohamed F, Stuart OA, Glehen O, Urano M, Sugarbaker PH.

    Docetaxel and hyperthermia: factors that modify thermal enhancement.

    J Surg Oncol. 2004 Oct 1;88(1):14-20. IF : 1,502

2 - Glehen O, Kwiatkowski F, Sugarbaker PH, Elias D, Levine EA, De Simone M,

    Barone R, Yonemura Y, Cavaliere F, Quenet F, Gutman M, Tentes AA, Lorimier

    G, Bernard JL, Bereder JM, Porcheron J, Gomez-Portilla A, Shen P, Deraco M, Rat P.

    Cytoreductive surgery combined with perioperative intraperitoneal

    chemotherapy for the management of peritoneal carcinomatosis from

    colorectal cancer: a multi-institutional study.

    J Clin Oncol. 2004 Aug 15;22(16):3284-92. IF 9,868

3 - Glehen O, Mohamed F, Sugarbaker PH.

    Incomplete cytoreduction in 174 patients with peritoneal carcinomatosis

    from appendiceal malignancy.

    Ann Surg. 2004 Aug;240(2):278-85. IF 6,073

    4 - Glehen O, Schreiber V, Cotte E, Sayag-Beaujard AC, Osinsky D, Freyer G, Francois Y, Vignal J, Gilly FN.

    Cytoreductive surgery and intraperitoneal chemohyperthermia for peritoneal

    carcinomatosis arising from gastric cancer.

    Arch Surg. 2004 Jan;139(1):20-6. IF 2,549

5 - Cotte E, Glehen O, Monneuse O, Cotton F, Vignal J.

    Desmoid tumors in familial adenomatous polyposis

    Gastroenterol Clin Biol. 2004 Jun-Jul;28(6-7 Pt 1):574-81. IF 0,948

6 - Gerard JP, Chapet O, Nemoz C, Hartweig J, Romestaing P, Coquard R,

    Barbet N, Maingon P, Mahe M, Baulieux J, Partensky C, Papillon M, Glehen O,

    Crozet B, Grandjean JP, Adeleine P.

    Improved sphincter preservation in low rectal cancer with high-dose

    preoperative radiotherapy: the lyon R96-02 randomized trial.

    J Clin Oncol. 2004 Jun 15;22(12):2404-9. IF 9,868

7 - Trillet-Lenoir V, Chapuis F, Touzet S, Barbier JY, Freyer G, Gaudin JL,

    Lombard-Bohas C, Valette PJ, Lledo G, Gouttebel MC, Boyer JD, Chassignol L,

    Hamon H, Claudel-Bonvoisin S, Leprince E, Amoyal P, Glehen O, Darnand P,

    Heilmann MO, Bleuse JP.

    Any clinical benefit from the use of oncofoetal markers in the management

    of chemotherapy for patients with metastatic colorectal carcinomas?

    Clin Oncol 2004 May;16(3):196-203. IF 0,771

8 - Peyregne V, Quash G, Isaac S, Chantepie J, Akiba H, Scoazec JY, Gilly

    FN.

    Survival after gamma interferon intratumoral injections in a model of

    hepatocarcinoma.

    Hepatogastroenterology. 2004 Jul-Aug;51(58):1115-20. IF 0,833

9 - Glehen O, Cotte E, Schreiber V, Sayag-Beaujard AC, Vignal J, Gilly FN.

    Intraperitoneal chemohyperthermia and attempted cytoreductive surgery in

    patients with peritoneal carcinomatosis of colorectal origin.

    Br J Surg. 2004 Jun;91(6):747-54. IF 3,444

10 - Glehen O, Mohamed F, Gilly FN.

    Peritoneal carcinomatosis from digestive tract cancer: new management by

    cytoreductive surgery and intraperitoneal chemohyperthermia.

    Lancet Oncol. 2004 Apr;5(4):219-28.IF ?

11 - Glehen O, Stuart OA, Mohamed F, Sugarbaker PH.

    Hyperthermia modifies pharmacokinetics and tissue distribution of

    intraperitoneal melphalan in a rat model.

    Cancer Chemother Pharmacol. 2004 Jul;54(1):79-84. IF 1,928

12 - Mabrut JY, Collard JM, Romagnoli R, Gutschow C, Salizzoni M.

    Oesophageal and gastric bile exposure after gastroduodenal surgery with

    Henley's interposition or a Roux-en-Y loop.

    Br J Surg. 2004 May;91(5):580-5. IF 3,444

13 - Sauvanet A, Boyer J, Mabrut JY, Baulieux J.

    Barrett's oesophagus with high grade dysplasia: which treatment?

    Ann Chir. 2004 Feb;129(1):30-3. IF 0,578

    14 - Sayag-Beaujard AC, Francois Y, Glehen O, Sadeghi-Looyeh B, Bienvenu J, Panteix G, Garbit F, Grandclement E, Banssillon V, Vignal J, Gilly FN.

    Treatment of peritoneal carcinomatosis in patients with digestive cancers

    with combination of intraperitoneal hyperthermia and mitomycin C.

    Bull Cancer. 2004 May;91(5):E113-32.

15 - Gabriel D, Veuillet E, Ragot R, Schwartz D, Ducorps A, Norena A,

    Durrant JD,Bonmartin A, Cotton F, Collet L.

    Effect of stimulus frequency and stimulation site on the N1m response of

    the human auditory cortex.

    Hear Res. 2004 Nov;197(1-2):55-64. IF 1,969

16 - Tebib JG, Manil LM, Modder G, Verrier P, De Rycke Y, Bonmartin A,

    Devaux JY,Chossat F, Menkes CJ, Kahan A.

     Better results with rhenium-186 radiosynoviorthesis than with cortivazol

    in rheumatoid arthritis (RA): a two-year follow-up randomized controlled

    multicentre study.

    Clin Exp Rheumatol. 2004 Sep-Oct;22(5):609-16. IF 1,284

17 - Voiglio EJ, Frattini B, Dorrzapf JJ, Breteau J, Miras A, Caillot JL.

    Ballistic study of the SAPL GC27 gun: is it really "nonlethal"?

    World J Surg. 2004 Apr;28(4):402-5. IF 1,777

18 - Morelec I, Nancey S, Roman S, Rocca P, Potier P, Francois Y, Pellet O,

    Vignal J, Bonmartin A, Descos L, Flourie B.

     Is scintigraphic double-track appearance a sign of severe acute episodes

    of ulcerative colitis?

    Gastroenterol Clin Biol. 2004 Mar;28(3):221-5. IF 0,948

    19 - Pilleul F, Billaud Y, Gautier G, Monneuse O, Crombe-Ternamian A, Fouque P,Valette PJ.

    Mangafodipir-enhanced magnetic resonance cholangiography for the diagnosis

    of bile duct leaks.

    Gastrointest Endosc. 2004 Jun;59(7):818-22. IF 3,037

    20 - Nancey S, Sournac L, Glehen O, Francois Y, Vignal J, Flourie B. Segmentary infarct of the greater omentum: a rare cause of acute abdomen

    Gastroenterol Clin Biol. 2003 Dec;27(12):1174-6. IF 0,948

Report this document

For any questions or suggestions please email
cust-service@docsford.com