DOC

CHANSON

By Tommy Armstrong,2014-07-13 11:22
6 views 0
CHANSON CHANSON CHANSON CHANSON CHANSON

    Au Clair de la Lune

    1. Au clair de la lune, mon ami Pierrot, Prête-moi ta plume pour écrire un mot. Ma chandelle est morte, je n’ai plus de feu,

    Ouvre-moi ta porte, pour l’amour de Dieu

    2. Au clair de la lune, Pierrot répondit : Je n’ai pas de plume, je suis dans mon lit.

    Va chez ma voisine, je crois qu’elle y est

    Car dans sa cuisine on bat le briquet.

     3. Au clair de la lune l’aimable Lubin

    Frappe chez la brune ; elle répond soudain : Qui frappe de la sorte ? Il dit à son tour : Ouvrez votre porte, pour le Dieu d’amour !

4. Au clair de la lune on n’y voit qu’un peu !

    On chercha la plume, on chercha du feu. En cherchant d’la sorte je n’sais c’qu’on trouva

    Mais j’sais qu’la porte sur eux se ferma !

    À la claire fontaine

     A la claire fontaine, Toi qui as le cœur gai

    M'en allant promener Tu as le cœur à rire,

    J'ai trouvé l'eau si belle Moi je l'ai à pleurer Que je m'y suis baigné

     J'ai perdu mon amie, Il y a longtemps que je t'aime Sans l'avoir mérité Jamais je ne t'oublierai Pour un bouquet de roses,

     Que je lui refusais Sous les feuilles d'un chêne,

    Je me suis fait sécher Je voudrais que la rose,

     Sur la plus haute branche, Fût encore au rosier Un rossignol chantait Et que ma douce amie

     Fût encore à m'aimer Chante rossignol, chante,

    Colchiques dans les prés Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent, Colchiques dans les prés : c'est la fin de l'été.

    Refrain

    La feuille d'automne emportée par le vent

    En ronde monotone tombe en tourbillonnant

    Châtaignes dans les bois se fendent, se fendent

    Châtaignes dans les bois se fendent sous nos pas.

    Nuages dans le ciel s'étirent, s'étirent

    Nuages dans le ciel s'étirent comme une aile.

    Et ce chant dans mon coeur murmure, murmure,

    Et ce chant dans mon coeur murmure le bonheur.

    Un petit grain de sable si frêle, si frêle

    Un petit grain de sable et s'envole mes rêves.

    C'est la mère Michel qui a perdu son chat C'est la mère Michel qui a perdu son chat, Sur l'air du tra la la la

    Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra. Sur l'air du tra la la la

    (bis) Sur l'air du tra dé ri dé ra, et tra la la la (bis) C'est le père Lustucru qui lui a répondu :

    Mais non la mère Michel vot' chat n'est pas Et la mère Michel lui dit : C'est décidé perdu. Si vous m'rendez mon chat, vous aurez un

    baiser. (bis)

    Sur l'air du tra la la la Et le père Lustucru qui n'en a pas voulu, Sur l'air du tra la la la Lui dit : Pour un lapin votre chat est vendu. Sur l'air du tra dé ri dé ra, et tra la la la (bis)

    Sur l'air du tra la la la

    C'est la mère Michel qui lui a demandé : Sur l'air du tra la la la

    Mon chat n'est pas perdu, vous l'avez donc Sur l'air du tra dé ri dé ra, et tra la la la (bis) trouvé ? (bis)

    C'est le père Lustucru qui lui a répondu : C'est la mère Michel qui a perdu son chat, Donnez une récompense, il vous sera rendu. Pauvre mère Michel

    C'est la mère Michel qui a perdu son chat,

    Pauvre mère Michel

    Pauvre mère Michel

    Il était un petit navire Il était un petit navire L'autre voulait-lait-lait, le fricasser Il était un petit navire L'autre voulait-lait-lait, le fricasser Qui n'avait ja-ja-jamais navigué Ohé, ohé...

    Qui n'avait ja-ja-jamais navigué

    Ohé, ohé... Pendant qu'ainsi on délibère

    Pendant qu'ainsi on délibère REFRAIN Il monta sur, sur, sur, le grand hunier Ohé, ohé Matelot Il monta sur, sur, sur, le grand hunier Matelot navigue sur les flots Ohé, ohé...

    Ohé, ohé Matelot

    Matelot navigue sur les flots Il fit au ciel une prière

    Il fit au ciel une prière

    Il entreprit un long voyage Interrogeant-geant-geant l'immensité Il entreprit un long voyage Interrogeant-geant-geant l'immensité Sur la mer Mé-Mé-Méditérannée Ohé, ohé...

    Sur la mer Mé-Mé-Méditérannée

    Ohé, ohé... O sainte Vierge, ô ma patronne

    O sainte Vierge, ô ma patronne Au bout de cinq à six semaines, Empêchez-les, les, les de me manger Au bout de cinq à six semaines, Empêchez-les, les, les de me manger Les vivres vinr'-vinr'-vinrent à manquer Ohé, ohé...

    Les vivres vinr'-vinr'-vinrent à manquer

    Ohé, ohé... Au même instant un grand miracle

    Au même instant un grand miracle On tira à la courte paille, Pour l'enfant fut, fut, fut réalisé On tira à la courte paille, Pour l'enfant fut, fut, fut réalisé Pour savoir qui-qui-qui serait mangé, Ohé, ohé...

    Pour savoir qui-qui-qui serait mangé,

    Ohé, ohé... Des p'tits poissons dans le navire

    Des p'tits poissons dans le navire Le sort tomba sur le plus jeune, Sautèrent bientôt, tôt, tôt pa-r(e) milliers Le sort tomba sur le plus jeune, Sautèrent bientôt, tôt, tôt pa-r(e) milliers Ce sera lui-lui qui sera mangé Ohé, ohé...

    Ce sera lui-lui qui sera mangé

    Ohé, ohé... On les prit on les mit à frire

    On les prit on les mit à frire On cherche alors à quelle sauce Et le p'tit mouss', mouss', mou-sse fut On cherche alors à quelle sauce sauvé

    Le pauvr' enfant-fant-fant serait mangé Et le p'tit mouss', mouss', mou-sse fut Le pauvr' enfant-fant-fant serait mangé sauvé

    Ohé, ohé... Ohé, ohé...

    L'un voulait qu'on le mit à frire

    L'un voulait qu'on le mit à frire

    Alouette, gentille alouette

REFRAIN :

    Alouette, gentille alouette Alouette, je te plumerai (bis) Je te plumerai le bec (bis) Et le bec, et le bec

    Alouette, alouette, ah ah ah ah ! REFRAIN

    Je te plumerai la tête (bis) Et la tête, et la tête

    Et le bec, et le bec

    Alouette, alouette, ah ah ah ah ! REFRAIN

    Je te plumerai le cou (bis) Et le cou, et le cou

    Et la tête, et la tête

    Et le bec, et le bec

    Alouette, alouette, ah ah ah ah ! REFRAIN

    Je te plumerai le dos (bis) Et le dos, et le dos

    Et le cou, et le cou

    Et la tête, et la tête

    Et le bec, et le bec

    Alouette, alouette, ah ah ah ah ! REFRAIN

    Je te plumerai les fesses (bis) Et les fesses, et les fesses Et le dos, et le dos

    Et le cou, et le cou

    Et la tête, et la tête

    Et le bec, et le bec

    Alouette, alouette, ah ah ah ah !

REFRAIN

Report this document

For any questions or suggestions please email
cust-service@docsford.com